Communiqué de presse – 28 octobre 2016

PLFSS 2017

Praticien Territorial Médical de Remplacement :

les Députés ont dit oui !

ReAGJIR salue l’adoption, cette nuit, par une majorité de Députés, de l’amendement 911 du projet de loi de financement de la sécurité sociale de 2017 qui met en place le contrat de Praticien Territorial Médical de Remplacement.

Ce contrat apporte une pierre de plus à l’édifice de la lutte contre les déserts médicaux.

Avec lui, les jeunes médecins pourront découvrir sereinement – et pleinement – l’exercice en zone sous-dotée : en remplacement, le cabinet, son organisation, ses patients et leurs habitudes incombent entièrement au jeune médecin. Les médecins installés dans ces zones pourront, eux aussi, laisser sereinement leurs patients aux mains des médecins remplaçants signataires de ces contrats. Trouver un remplaçant leur sera facilité, ce qui peut contribuer à améliorer leur qualité d’exercice et de vie.

Nous appelons les Sénateurs à soutenir cet amendement lors de sa présentation du PLFSS au Sénat mi-novembre. 

D’autre part, nous saluons le rejet par les Députés des amendements qui instauraient des mesures de régulation à l’installation, non concertées avec les principaux concernés. Nous espérons que les discussions concernant la démographie médicale se poursuivront dans le débat public et plus particulièrement dans les programmes des candidats à la présidentielle.

ReAGJIR, qui représente les remplaçants en médecine générale, les jeunes généralistes installés depuis moins de 5 ans et les chefs de clinique en médecine générale, avait déjà donné ses arguments sur la liberté d’installation dans un document adopté en Conseil d’Administration au mois de septembre 2016.

Nous saluons également l’adoption de l’article 43, qui met en place un véritable congé maternité pour les femmes médecins généralistes, majoritairement installées en secteur 1.

Sophie AUGROS, Présidente | 06 42 18 40 14 – president@reagjir.com

 Julie MARCUS, Porte Parole | porteparole@reagjir.com